Les garderies pour adultes


Garderie pour adultes à Montréal

 

Il y a quelques années, je me souviens, à l’époque où je prenais encore l’autobus, il n’était pas rare de rencontrer des jeunes filles, des adolescentes pour la plupart, traîner avec elles des suces (hé oui des suces pour bébé) ou bien des petits nounours attachés à leur sac à dos.   Il n’est pas rare n’ont plus de rencontrer des adulescentes dont la chambre à coucher est rempli d’ours en peluche, de poupées de toutes sortes, comme si le deuil de l’enfance n’était pas encore fait, comme si le passage à l’âge adulte était une étape trop difficile à franchir.  La nature humaine est remplie de perversions qui ne demandent à mon avis qu’une absence de censure pour voir le jour.  Une de ces perversions, que l’on pourrait nommer par le fétichisme de la couche, ABDL (Adult Baby and Diaper Lover), autrement dit les bébés adultes et les amoureux de la couche, témoigne à mon avis d’une régression majeure, d’un retour à un stade pré-oedipien.  Imaginez-vous revenir à l’époque où votre maman changeait votre couche, où elle vous lavait, vous faisait faire une petit rot sur son épaule, où elle prenait soin de vous, qu’elle vous chantait une berçeuse pour vous endormir, qu’elle vous couvrait de toutes sortes de petites attentions.  Belle époque n’est-ce pas ?  Époque pouvant ressembler au Jardin d’Éden, à l’Âge d’Or de la mythologie grecque, à une époque où il n’y avait ni contraintes, ni contrariétés, où nos moindres désirs étaient comblés, où nous ne connaissions pas encore le sens du mot « responsabilité ». 

Voilà maintenant que des adultes, en théorie du moins, se plaisent à revenir à cette belle époque, régressant au stade de l’infant, au stade où il suffisait de chier dans sa couche pour se faire comprendre.  Car tel est le plaisir de ceux que l’on nomme les infantilistes, revivre l’expérience du stade de la couche Pampers, se faire dorloter par une nanou, chier, pisser dans sa couche, se faire laver les fesses par une femme qui a le même âge que nous, se faire mettre dans sa bassinette, une suce ou un pouce dans la bouche, une couche au cul.  Une garderie pour adultes a même ouvert ses portes à Montréal pour répondre à ce besoin d’infantilisme.  Vous pouvez choisir la gardienne qui correspond le mieux à votre humeur.  Certains infantilistes ont même ouvert des blogs racontant leur vie de tous les jours dans la peau d’un bébé.  C’est le cas entre autre de ti-carl et Ricky.  Bon sur ce je vous laisse sur une jolie demoiselle en couche Pampers.

6 réflexions sur « Les garderies pour adultes »

  1. C’est le genre de perversions et de fétichisme dont j’aimerais ne jamais avoir eu connaissance que ça existait ou que ça se pouvait.

    Ça pis le gars qui voulait se marier avec sa voiture…

  2. J’aime les garderies et nounous. Je porte les couches et culottes plastique souvent et fais pipi. J’aimerais vivre dans une garderie adulte!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s