Archives du mot-clé Pardon

La pédophilie, une erreur de comportement


Tripoter la vulve et les seins d’une fillette de 8 ans ne relèverait pas de la pédophilie mais d’une erreur de comportement selon le Cardinal Jean-Claude Turcotte.  Une erreur de parcours que l’on doit pardonner facilement.  Même qu’un tel geste est gratifié par l’octroi de bourses d’étude aux prêtres pédophiles.  C’est ainsi que l’abbé Philippe de Maupeou aurait reçu une bourse de 60 000 $ pour aller étudier le droit à l’université St-Paul à Ottawa.  L’Église semble complètement se foutre des victimes, de la fillette, et protège ses prêtres, elle leur pardonne, éloigne le prêtre de l’église pour lui trouver un « job » de bureau, des tâches administratives, tout en le conservant dans son sein.  Le pardon catholique du cardinal Turcotte ne semble pourtant pas s’appliquer à tout le monde.  Dernièrement monsieur Turcotte remettait son insigne de l’Ordre du Canada après que le roi de l’avortement au Canada, le Dr Henry Morgentaler, eut reçu le même titre honorifique.  D’un côté l’Église condamne l’avortement, blâme des personnes comme Morgentaler et de l’autre côté elle pardonne les actes pédophiles, protège les agresseurs, pour sauver son image, minimise l’importance des gestes comme vient de le faire Jean-Claude Turcotte, semble compatissante non pas envers les victimes mais envers les bourreaux. 

Le Canada un pays qui pardonne…même aux pédophiles


Une demande de pardon pour un crime commis semble être facile à obtenir au Canada.  En effet de septembre 2000 à juillet 2008, c’est 136 357 criminels qui ont pu ainsi trouver la grâce aux yeux de nos autorités.  De ce nombre 883 pédophiles, du « tripoteux » de petites filles à l’incestueux, voient leur dossier criminel effacé et peuvent ainsi recommencer une nouvelle vie, se faire embaucher dans nos garderies et nos équipes de hockey mineur.  Le pédophile est blanchit, on efface et on recommence.   Non mais n’est-ce pas merveilleux ?  Jésus serait fier de nous.

Source:  Cyberpresse