Archives du mot-clé Vidéo

Porno para Ricardo, la contre-révolution cubaine


Il fait bon de voir qu’au pays de Fidel, il existe des hommes, des femmes, pour contester la dictature mise en place par El Comandante.   Malheureusement ces artistes sont aussitôt mis en prison comme le témoigne si bien l’arrestation pour « dangerosité sociale prédélictuelle » du leader du groupe punk Porno Para Ricardo, le chanteur Gorki Luis Aguila.  Gorki ose porter au ridicule le vénérable Fidel, comme le montre si bien la vidéo du groupe ci-dessous.  Lisez cette courte entrevue que Gorki accorda au journal mexicain Reforma quelques jours avant son arrestation pour anticastrisme.

Samuel Boutwell, preacher à 7 ans


Je suis tombé sur cette vidéo d’un garçon de 7 ans, Samuel Boutwell, qui se prend pour un pasteur, dans une église baptiste américaine, répandant le message d’amour de Jésus.  L’enfant a tout d’un télé-évangéliste, l’attitude, les gestes, les pauses, l’intonation.  Dans une autre vidéo, alors qu’il est âgé de six ans, le jeune Boutwell se promène avec ses pancartes devant une clinique d’avortement, défendant le droit à la vie alors que dans une autre vidéo, le petit Samuel clame haut et fort le message du Christ, grosse Bible en dessous du bras, à Ground Zero. J’aimerais bien voir ses parents.  En parcourant Youtube, vous constaterez vous aussi à partir des liens que j’ai mis ici, que le petit Samuel Boutwell n’est pas le seul de son âge à s’être fait laver le cerveau.  Une génération de preachers est à nos portes.

La violence conjugale ne doit pas rester muette


Au mois de décembre dernier j’avais décidé de mettre quelques pubs sur la violence conjugale dans l’un de mes billets.  Aujourd’hui je veux en rajouter une autre, une pub réalisée par Olivier Dahan, d’une durée de 2 minutes 30, une pub française pour Amnesty International.  La pub qui met en scène trois acteurs français de renom, Clotilde Courau, Didier Bourdon et Claude Perron, nous transporte dans l’univers d’un film muet nous montrant une escalade de violence d’un homme qui perd complètement le contrôle et qui se met à la toute fin à frapper sa femme sans pouvoir s’arrêter, jusqu’à ce qu’une femme, qui assiste à la scène en compagnie de d’autres voyeurs, ne décide de mettre fin à cette scène horrible en poussant un « STOP » sortie tout droit du silence.  D’ailleurs le message est clair: « Ne restons pas muets face aux violences conjugales ».  La violence conjugale appartient bien à l’époque de la parole, ce n’est pas un phénomène qui appartient au passé, qui fait partie d’un temps révolu, puisqu’en France nous dit le message à la toute fin, « une femme décède tous les trois jours suite à des violences conjugales ».  Je vous invite donc à visionner ceci:

Un groupe d’extrémistes chrétiens appelle au boycott de Mcdonald’s


Désolé pour ces quelques semaines d’inactivité sur ce blog, peu de temps, l’été qui frappe de plein fouet, autres passions que l’écriture présentement.  Il y a des jours où j’aimerais n’avoir qu’une seule passion, un seul centre d’intérêt, hélas ce n’est pas le cas.  Malgré trois jours de congé, je n’ai trouvé le temps pour écrire que ce soir, plage et terrasses ayant occupé mes trois jours.  Faut bien profiter un peu du soleil, surtout que je n’ai pas cette chance encore d’avoir des vacances durant l’été.

Vous savez, même si j’ai tendance à m’acharner sur l’islam, religion probablement la moins tolérante de toutes les religions de  mon point de vue, possiblement la plus rétrograde, il n’en demeure pas moins que l’extrémisme religieux se retrouve dans bien d’autres religions, dont plusieurs groupes chrétiens américains.  En effet, selon l’AFA (American Family Association), autrement dit l’Association de la famille américaine, association chrétienne ultra-conservatrice, il ne s’agit pas de boycotter la chaîne de fast-food Mcdonald’s pour sa malbouffe et les crampes d’estomac que sa nourriture procure, mais bien parce que la chaîne de restaurant serait impliqué dans la Chambre nationale de commerce gay et lesbienne, ce qui va évidemment contre les belles valeurs de l’association.  Les membres de l’association ne voudraient tout de même pas recevoir leur Big Mac des mains d’un gay et ne voudraient surtout pas que leurs argents servent à financer des associations d’homosexuels.  Belles valeurs de tolérance n’est-ce pas ? Ce à quoi aurait répondu le porte-parole de Mcdonald’s, monsieur Bill Whitman: »Il n’y a pas de place pour la haine dans notre culture, nous voulons aider les gens à vivre et à travailler dans une société sans aucune discrimination. »  Voilà un message empreint de spiritualité à mon sens, voilà un message de tolérance et d’amour que nous sommes en droit pourtant d’attendre non pas de Mcdonald’s mais de groupes religieux.  Hors encore de nos jours, ce sont les groupes religieux qui véhiculent le plus souvent haine, discrimination, intolérance, injustice, sexisme et homophobie.  La religion transmet la haine de la différence.   

Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant que l’homosexualité ne soit véritablement acceptée dans notre société.  Dernièrement, en Grande-Bretagne, une pub de Heinz aurait été censurée et retirée des ondes suite à des centaines de plaintes de téléspectateurs qui n’étaient pas prêt à voir devant leurs yeux deux hommes se donner un petit bec sur les lèvres.  Voyez l’annonce ici

Le mauvais karma des chinois selon Sharon Stone


Après le 11 septembre, certains anti-américains ont déclaré que les États-Unis méritaient ce qui leur arrivait, qu’il s’agissait d’un juste retour des choses après toutes leurs interventions à travers le monde.  À force d’avoir le nez fourré partout, à force de ne pas se mêler de ses affaires, il fallait bien un jour qu’il y ait un juste retour du balancier.  Autrement dit, la go-gauche reprenait à son compte le vieux dicton: « crache en l’air ça va te retomber sur le nez ».  Certains se sont même réjouit des attentats du 11 septembre, on a pu voir entre autres certains palestiniens prendre plaisir à la nouvelle.  Voilà maintenant que c’est au tour de Sharon Stone d’invoquer la notion de destin, de loi du talion cosmique, de faire référence à une notion purement ésotérique, celle du karma.  Ce qui arrive présentement aux chinois, ces dizaines de milliers de morts dû au séisme, ne serait-il pas dû à un mauvais karma, la conséquence directe du mauvais traitement que les chinois font subir aux tibétains depuis des années ? Beau raisonnement, et dire que cette femme est réputé dans le milieu pour avoir un quotient intellectuel de 154. Hummmm… Évidemment l’actrice américaine s’est excusé, question de sauver son image publique et de ne pas trop perdre de contrats publicitaires (Dior-Chine ayant fait retirer toutes ses affiches publicitaires et annuler ses relations de marketing avec l’actrice).  Même que madame Stone serait prête à se mettre les pieds dans la boue pour aider le peuple chinois à se sortir du marasme.  Une vraie Rambo de l’aide humanitaire, cette Sharon. 

 

Fitna


Parce qu’il est l’un des rares politiciens à critiquer aussi ouvertement le Coran, ouvrage qu’il a par le passé comparé à Mein Kampft d’Adolf Hitler, je tenais ici à diffuser le film, si on peut l’appeller ici, car il s’agit avant tout d’un montage, montage d’images, d’extraits chocs, de propos d’extrémistes musulmans, du député néerlandais Geert Wilders.  Fitna, ne passera certes pas à l’histoire, on se serait attendu à un véritable documentaire à la Obsession par exemple, des témoignages, des entrevues, des spécialistes de la question.  Au lieu de cela Wilders nous sert un collage d’images sans explications, de discours incendiaires sur les juifs et les mécréants, sur la tentation impérialisme du monde musulman face au monde occidental.  Bref je dois avouer que je suis déçu du traitement.  On aurait été en droit de s’attendre à beaucoup plus de la part du politicien, d’autant plus que le film avait fait beaucoup jaser avant sa sortie, certains craignant les réactions incendiaires de certains fanatiques religieux.  Hors, le court-métrage de 17 minutes semble avoir eu jusqu’à maintenant un impact négligeable, un coup d’épée dans l’eau, malgré les efforts de provocations de monsieur Wilders (la vidéo s’ouvrant par la caricature tant contestée, celle représentant Mahomet avec une bombe en guise de turban).   L’intention est louable, mais le résultat est médiocre de mon point de vue, on a déjà fait mieux et plus convaincant dans le genre.  Mais bon, bel effort tout de même afin de dénoncer l’intolérance du fanatisme musulman.

Quand prendre le volant devient un geste de rébellion


Saviez-vous qu’en Arabie Saoudite, les femmes n’ont pas le droit de conduire un véhicule ?  Non mais pour quelle raison me direz-vous ?  Tout simplement parce qu’elles pourraient être mise en contact avec d’autres hommes, des hommes qui ne font pas partie de leur famille, des hommes autres que leur époux, que leurs frères, que leur père, que leur oncle.  Elles pourraient être tenté d’aller voir ailleurs, de tromper leur mari, elles pourraient faire un accident et être ainsi mise en présence d’un policier, d’un ambulancier, d’un remorqueur, ce qui pourrait déclencher les foudres des wahaabistes.  Heureusement, certaines femmes protestent et montent tranquillement aux barricades.  C’est le cas de la féministe Wajeha Al-Huwaider.  Le 8 mars dernier, dans le cadre de la journée internationale de la femme, madame Al-Huwaider, a pris le volant, a conduit à travers les rues de sa ville, prenant ainsi la chance de se retrouver derrière les barreaux.  La vidéo, tournée par sa belle-soeur, s’est vite retrouvé sur Youtube.  Si seulement toutes les saoudiennes qui savent conduire prenaient le volant, les extrémistes religieux n’auraient probablement pas le choix d’abdiquer.